Message du Chapitre général

Publié le 12 mai 2019

Première session du 30 avril au 10 mai 2019

La première session du Chapitre général de la Congrégation des Frères de Saint-Jean s’est tenue du 30 avril au 10 mai 2019, à Saint-Jodard. Le Chapitre a été convoqué notamment en vue des élections du Prieur général, du Maître des études et des autres conseillers du Prieur général. Il a rassemblé 51 capitulants venus du monde entier : Afrique, Asie, Amériques, Europe et Océanie.

Le Chapitre général s’est ouvert dans un contexte empreint de gravité, en raison du moment important que vit la Communauté. Il a été marqué par une réelle fraternité, qui a permis, tout au long de ces journées, un dialogue constructif et vrai, dans un climat de prière.

En ouverture du Chapitre, et pour permettre à l’Esprit Saint de susciter une bonne disponibilité d’esprit et de coeur chez les frères capitulants, durant les deux premières journées, animées par deux laïcs, chaque frère a pu exprimer et partager ses constats, ses craintes et ses attentes. Une forte unité s’est dégagée quant à la volonté de poursuivre le travail de réforme pour permettre à la Communauté d’exprimer pleinement son charisme dans l’Église, au service de tous.

***

Rappelons que la prise de conscience douloureuse des frères sur le besoin de rectification et la nécessité de réformes s’est opérée par étapes successives encouragées et approuvées par les autorités de l’Église. Ce travail de réforme a connu une étape majeure en 2013 avec les révélations faites par le Prieur général sur les abus sexuels du P. Marie-Dominique Philippe.

À la demande de frère Thomas, Prieur général de 2010 à 2019, la Commission SOS-abus (créée en 2015) a présenté et rendu son premier rapport d’activité. Celui-ci nous met en face d’un mal grave qu’il caractérise et quantifie, indiquant aussi des sujets dont la seconde session du Chapitre général doit se saisir pour poursuivre jusqu’au bout le travail de purification. Compte tenu de l’enjeu, le Chapitre général a voté la diffusion de ce rapport. Le Chapitre demande au gouvernement de la Communauté d’accompagner soigneusement la réception de ce document par les frères, pour une plus grande prise de conscience et réforme communautaire.

L’ensemble du Chapitre général condamne sans aucune ambiguïté les actes d’abus sexuels du P. Marie-Dominique Philippe et de certains frères.

Nous sommes consternés de cette part de notre histoire. Le travail de vérité que nous avons engagé depuis plusieurs années concernait d’abord notre fondateur et son enseignement. Le Chapitre comprend qu’il faut prendre aussi en compte des lignes d’influence ayant favorisé l’emprise et des abus dans notre Communauté. Il faut considérer aussi que les abus sexuels ont souvent été accompagnés ou précédés d’abus de conscience et de pouvoir.
Les témoignages des victimes, entendus par la commission SOS-abus, nous ont aidés à prendre la mesure de leurs souffrances et de la gravité des actes commis. C’est grâce à l’insistance de victimes que nous avons réalisé que le traitement des plaintes avait été parfois inadéquat, ce qui a ajouté aux blessures. Nous les remercions pour leur courage et leur persévérance.

Conscient des blessures irrémédiables provoquées, le Chapitre général demande pardon aux victimes : frères, soeurs et laïcs, pour les agissements abusifs de frères et du P. Marie-Dominique Philippe. Nous demandons aussi pardon pour toutes les fois où nous n’avons pas su entendre ou accueillir les victimes. Cette demande de pardon veut enfin s’étendre à tous les proches de nos communautés, en particulier les oblats et nos familles, qui se sentent blessés ou trahis par ces révélations.

Nous avons bien conscience que cette demande de pardon ne réparera pas le mal commis. Au-delà des actions déjà mises en oeuvre par la Commission, le Chapitre général souhaite poursuivre la réflexion sur l’accompagnement des victimes et la réparation, en lien avec ce qui se fait au niveau des conférences épiscopales, en fonction des instructions du Saint-Siège et conformément aux lois civiles. Le Chapitre a également conscience que l’un des meilleurs moyens de rendre justice aux victimes est de tout mettre en oeuvre pour lutter contre les abus et ce qui les favorise. L’engagement du Chapitre général est déterminé, en adhésion au motu proprio du Pape François Vos estis lux mundi publié ce 9 mai 2019.

***

Le rapport du Prieur général sortant a marqué notre Chapitre. C’est donc avec une lucidité particulière que nous avons procédé à l’élection de notre nouveau Prieur général, frère François-Xavier. Ses premiers mots à la fin de la messe ont exprimé son désir de « se mettre au service de la communauté à un moment où celle-ci a particulièrement besoin de renouveler sa foi dans la miséricorde de Dieu à son égard ». C’est de cette façon qu’elle pourra « faire la vérité sur le passé, faire justice avec courage et audace ». Les paroles de Mgr Rivière qui, en tant que notre évêque ordinaire, a présidé cette élection, ont aussi été significatives. Paroles d’encouragement dans notre travail de vérité et de réforme, tout en soulignant le bien que nous faisons et en nous invitant à accueillir les vocations, en confiance.

Ce fut ensuite la réélection de frère François-Frédéric dans sa charge de Maître des études. Son désir de mettre un accent fort sur la formation humaine et la poursuite d’un discernement doctrinal sur la formation reçue, avec l’aide de personnes extérieures, a trouvé un accueil très favorable.

Cette première session s’est terminée avec les élections des conseillers du Prieur général : les frères Benedict (Royaume-Uni), Geoffroy-Marie (France), Ignaz-Maria (Autriche), Jean-Philippe D. (Sénégal), John-Michael-Paul (États-Unis), Justin (Hong Kong, Chine), Luc (France et Allemagne), Marie-Elie (France) et Renaud-Marie (France). Le Prieur général a nommé un dixième conseiller, frère Honorat (France).

***

Nous préparons désormais la deuxième session de ce Chapitre Général qui aura lieu du mardi 22 octobre au vendredi 1er novembre 2019. Les capitulants ont choisi les thèmes principaux à traiter pendant cette deuxième session : les abus, le rapport au P. M.-D. Philippe, la décentralisation du gouvernement, le charisme de la Communauté, et la formation.

***

Nous sommes dans l’action de grâce pour l’oeuvre de l’Esprit Saint, source de l’écoute mutuelle et bienveillante qui a porté le travail de notre Chapitre général. Ayant été mis en face des abus commis dans notre Communauté, nous gardons l’espérance. Qu’avec la grâce de Dieu le mal soit enlevé, que le bien puisse croître, que le travail à poursuivre porte des fruits abondants pour notre famille religieuse au service de l’évangélisation.

Retrouvez ici tout le déroulé du chapitre général ainsi que les premières impressions du nouveau Prieur général, du Maître des études, de conseillers ou de frères capitulants.