Ouverture du Jubilé des apparitions à Cotignac

Publié le 3 décembre 2018

Frères de Saint-Jean : Ouverture du jubilé de Notre-Dame de Grâces à Cotignac

La Vierge Marie nous a joué un drôle de tour !

Tout était prêt pour cette journée d’ouverture du Jubilé, et le soleil était invité, las, il a fait défaut, le traître ! Absent toute la sainte journée, alors qu’il avait brillé la veille et brillera encore le lendemain ! Marie voulait sans doute éduquer les pèlerins à la confiance et à une prière plus intense mais leur a épargné la pluie qui aurait rendu la journée difficile !

La veille, dans une église Notre-Dame de Grâces décorée aux couleurs mariales, les frères et sœurs de Saint-Jean ainsi qu’une centaine de fidèles ouvraient les festivités avec les 1ères vêpres de l’Avent. Et le soir de ce 1er décembre, l’église était comble pour écouter le très beau Concert d’Ouverture, conçu pour l’occasion et propre à élever les âmes par un répertoire médiéval, baroque et renaissance entièrement dédié à Marie.

Dimanche, le premier pèlerinage du Jubilé a commencé à la source de Saint Joseph, celle qu’il nous a donné pour nous redire : « Allez à la source… », le Cœur immaculé de Notre Dame de Grâces ! De là, allant d’oratoire en oratoire, les pèlerins ont voulu offrir à Marie une matinée de louange. Les six nouveaux oratoires, ornés d’azuléjos et de mosaïques, ainsi que la croix jubilaire, ont été bénis. Ils évoquent les mystères de la Sainte Famille révélés par l’Évangile.

Lors de la 1ère Procession du Jubilé avec servants et bannières, notre évêque, Mgr Dominique Rey, a d’abord béni les nouvelles statues de « Saint Joseph de la Marche » puis de « Notre-Dame de Grâces », situées à l’extérieur à l’entrée du parvis principal, au son du chant des enfants lançant des pétales. La procession, entourée de la foule joyeuse et éparse, en suivant son pasteur, a ensuite inauguré le parcours des Saints et de Notre Dame, au rythme des sept béatitudes vécues par vingt-deux saints contemporains. Ainsi introduits à l’espace marial tous ont découvert une riche catéchèse en huit tableaux dévoilant les mystères de la Mère de Dieu.
Puis le moment le plus solennel est arrivé : la porte jubilaire ! Une magnifique porte gravée et sculptée qui, après les trois « coups » donnés par le successeur des apôtres avec la croix de procession, s’est ouverte au son du clairon et des musiciens ! Enfin pouvoir passer cette porte… qui est le Christ !
C’est alors que l’hymne composé pour le jubilé a retenti, interprété par une chorale d’enfant, – on aurait cru les voix des anges ! – pendant que Monseigneur allait dans l’église du sanctuaire consacrer les nouvelles icônes, encenser le tableau miraculeux, le reliquaire de Sainte Anne, et la crèche provençale du jubilé, avant d’adorer le Saint-Sacrement en un moment bref mais intense.

A 16h, les plus de 500 pèlerins présents étaient prêts pour le sommet : la 1ère messe du Jubilé, en présence de l’archevêque d’Homs (en Syrie), Mgr Harbach. Célébrée sur le parvis de l’église, elle fût merveilleusement animée par la chorale Magnificat, – 15 musiciens et 25 choristes -, qui permirent au froid et à la nuit tombante de se faire presque oublier… Déjà dans son message d’invitation que l’on pourra lire dans le futur livret du pèlerin, Monseigneur rappelait la dureté des temps que nous vivons : ce dimanche il soulignait ce temps de « déshumanisation… » qui appelle une urgence à se confier à Marie. Mais la grâce est donnée « pour entrer avec Marie dans son Magnificat », pour reprendre les derniers mots d’une homélie inspirée.
Que cette Église était belle et fervente, pour remercier Marie de toutes ses grâces ! Totus Tuus Maria ! … Avancez avec elle, et faites connaître à tous ce lieu béni où Marie invite à « recevoir les grâces qu’elle veut y répandre ».

L'ouverture du Jublilé en vidéo, célébration du 2 décembre

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir l’essentiel de l’actualité des Frères de Saint-Jean

JE M'ABONNE