Session sur la vie consacrée avec Sr Noëlle Hausman

Publié le 19 octobre 2020

Session vie religieuse

On dirait aujourd’hui que la vie consacrée, qui fait pourtant une partie essentielle de l’Église, passe par une période de crise. La question donc s’impose : « Comment peut-on réveiller le sens de la beauté de la consécration religieuse auprès des jeunes et chez les religieux eux-mêmes ? »

Grace à la session de Sr. Noëlle Hausman, théologienne spécialisée dans la vie consacrée, un certain nombre de frères et sœurs en formation ont pu découvrir non seulement les enjeux spécifiques de la vie consacrée aujourd’hui mais aussi se confronter à ces questions avec foi et courage. Sr. Noëlle Hausman a présenté trois concepts essentiels à la vie consacrée à savoir la consécration, la communion, et la mission.

Puis, elle a fait un parcours introductif des grands textes du magistère récent sur la vie consacrée. Elle a fini par une présentation des trois vœux après laquelle les frères et les sœurs ont présenté chacun une « prise de position » pour la validation du cours.

Les frères et sœurs qui ont eu la chance de suivre cette session ont été très encouragé et ont d’autant plus envie d’aller lire les grands textes du magistère sur la vie consacrée. Pourquoi pas les lire aussi vous-mêmes ?

Nouvelle publication

Publié le 3 septembre 2020

Frère François de l’Enfant-Jésus publie pour sa deuxième édition un recueil de méditations intitulé Puissance de Dieu et Sagesse de Dieu : Méditation du Chemin de Croix. Publié pour la première fois en anglais, l’ouvrage contient des méditations sur le chemin de croix. Il s’agit d’une traduction de l’original français, qui avait été publié en 2011.

Tout comme la Croix elle-même, le Chemin de Croix, au-delà de son aspect effrayant et angoissant, voile la réalité lumineuse de la gloire divine, qu’on ne peut percevoir qu’avec les yeux de la foi. Riche de références bibliques et d’intuitions fulgurantes, cette Méditation du frère François de l’Enfant Jésus aide le lecteur à percevoir la profondeur de la Puissance de Dieu et de Sa Sagesse, à l’œuvre dans le mystère de notre salut.

Le 13 septembre, à la veille de la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix, aura lieu l’événement de la présentation de l’auteur au cours d’une dédicace, parallèlement à la bénédiction du nouveau chemin de croix à l’ermitage Regina Caeli de Denver (Colorado).

Puissance de Dieu et sagesse de Dieu

Frère François de l’Enfant-Jésus Nekrošius
Puissance de Dieu et Sagesse de Dieu : Méditation du Chemin de Croix, publication indépendante, 2020.

24 pages
ISBN 979-8678872548

Prix public : 6 €
Acheter sur Amazon

Sortie de l’album pop de Frère Samuel Mary

Publié le 30 août 2020

Bring You Home, c’est le nom du premier album pop de frère Samuel Mary.

Enregistré aux Philippines avec quelques amis, il a pour but de récolter des fonds pour le nouveau prieuré de Cebu (Philippines) mais aussi d’évangéliser par la musique, notamment sur internet. Ce jeune frère, qui terminait son stage apostolique, livre ici ses premières compositions d’une douce pop acoustique, aux textes très spirituels, dont trois sont interprétées en duo avec une chanteuse : Sheena Minoza.

Mon inspiration porte sur deux choses qui normalement ne vont pas ensemble mais que j’aime : la vie spirituelle vécue à partir de la parole de Dieu et la musique pop moderne” confie-t-il.  “Je crois fermement que nous pouvons toucher des âmes et les amener au Christ par la beauté de l’art“.

S’il aimerait se produire en concert après la pandémie et à plus long terme, enregistrer un deuxième album au style plus entraînant, frère Samuel Mary, continue pour le moment de composer des chants, depuis le Texas (USA) Texas où il réside actuellement.

En attendant, Bring You Home, est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement, à écouter sans modération !

Action de grâce Frères de Saint-Jean

Nouvelle prise d’habit à Cebu

Publié le 15 août 2020

C’est avec joie que frère Niño-Jesus, originellement El Niño Papellero, a reçu l’habit en la fête de l’Assomption, le 15 août dernier à Cebu (Philippines).

En raison des restrictions sanitaires sa famille n’a pas pu se joindre physiquement à la célébration mais a pu la suivre avec émotion via la retransmission en direct sur Facebook. Heureusement plusieurs de ses amis ont pu participer et partager ce moment de grâce, notamment les missionnaires de Pure Heart Philippines et les anciens membres de FIAT, l’aumônerie de l’Université des Philippines.

Jubilés de professions et d’ordinations

Publié le 31 juillet 2020

Le mois de juillet achevé nous donne l’occasion de rendre grâce pour nos frères qui ont fêté leur anniversaire d’ordination sacerdotale.

25 ans de sacerdoce de :
Frère François-Frédéric (le 01/07/1995)
Frère Ghislain (le 01/07/1995)
Frère Ismaël N. (le 01/07/1995)
Frère Jean-Hervé (le 01/07/1995)
Frère John Jesus (le 01/07/1995)
Frère Marie-Geoffroy (le 01/07/1995)
Frère Stéphan-Emmanuel (le 01/07/1995)

20 ans de sacerdoce de :
Frère Jean-Florent (le 01/07/2000)

Deo Gratias !

Profession perpétuelle à Princeville

Publié le 19 juillet 2020

Frère François-Xavier, Prieur général, le vicaire pour la région Amérique, frère John Michael Paul, les Frères de Saint-Jean, et la famille du frère ont la joie de vous annoncer la consécration à Dieu par la profession perpétuelle de frère Samuel Mary.

Ils vous invitent à vous unir par la prière à la messe de profession qui aura lieu en la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie le samedi 15 août 2020 à 11h15 au prieuré de Princeville (Illinois).

Revue de presse

Publié le 12 juillet 2020

Le site Aleteia qui pose un regard chrétien sur l’actualité dresse un portrait de la mission de Constance et Gauthier, un couple volontaire de l’Oeuvre d’Orient arrivé au tout début du confinement au prieuré des Frères de Saint-Jean à Addis-Abeba en Éthiopie. Ils décrivent la situation de la crise sanitaire dans le pays et leur mission.

Lire l’article

Décès de frère Etienne-Marie

Publié le 7 juillet 2020

Faire-part d'ordinations 2020

Parcours de frère Etienne-Marie

Après ses années de jeunesse en famille il a passé quelques années à l’Arche auprès de personnes handicapées qui l’ont marqué profondément et lui ont permis de mûrir sa vocation. Entré chez les frères de Saint-Jean à Fribourg en Suisse en 1980, il participe ensuite à l’ouverture des deux maisons de formation de Rimont et de Saint-Jodard en France.

Frère Etienne-Marie assuma la responsabilité de chantre de la Congrégation pendant de longues années jusqu’en 2004. En parallèle, il aimait aller régulièrement pendant des années servir l’association « À Bras Ouverts », une association qui rassemble, le temps d’un week-end, des accompagnateurs de 18 à 35 ans et des jeunes porteurs de handicap.

Très vite envoyé à la fondation du prieuré de La Chaise-Dieu de 1984 à 1986 il en a été le prieur de 1995 à 2001. De là, il a été appelé à fonder le prieuré d’Attichy, près de Compiègne, de 1986 à 1991.

Riche de cette expérience de prieur, il fut appelé à devenir maître des novices à Saint-Jodard de 1991 à 1995. Il a été à nouveau élu prieur à Banneux en Belgique de 2001 à 2006 ; puis à Brignoles dans le Var et enfin prieur à Troussures de 2012 à 2014.

Nous savons que les dernières années de sa vie ont été marquées par les souffrances et le handicap de sa maladie, qui sont allés grandissants. Il les a vécues avec beaucoup de courage et de foi jusqu’au bout. Que soient vivement remerciés tous ceux qui l’ont accompagné pendant toutes ces années, semaine après semaine, tout particulièrement sa famille de sang, ses frères de communauté, les sœurs et à tout le personnel hospitalier.

Frère Etienne-Marie est parti vers le Père le jeudi 2 juillet 2020 en sa 63e année, sa 38e année de profession religieuse et 35e année de vie sacerdotale.

Ses funérailles, présidées par Mgr Renauld de Dinechin, ont eues lieu le lundi 6 juillet 2020, à 14h30, en la cathédrale St Gervais-St Protais de Soissons.

Nouvelle publication : Aletheia N° 56

Publié le 30 juin 2020

Le 56e numéro d’Aletheia de juin 2020 s’intitule “Approches de Dieu”

Télécharger le sommaire

Sommaire

Approches de Dieu

Existence de Dieu et connaissance humaine, plus particulièrement selon les trois sagesses – Fr. Stéphane-Marie Barbellion
La connaissance affective de Dieu – Fr. Thomas Joachim
A tour of Newman’s Grammar of assent for natural theologians – Fr. Philip-Thomas Edwards
Au seuil de l’inexigible – l’affirmation philosophique de Dieu selon Henri de Lubac – Fr. Jean-Damien Chomette
Le Ciel de Mencius et du Zhongyong – la possibilité d’un questionnement sur le divin à partir de l’anthropologie humaine et des impasses morales – Fr. Justin Lee

Éditorial

« Approches de Dieu » : Nous avons retenu ce titre pour rendre justice à la pluralité des voies d’accès à Dieu. On sait que Thomas d’Aquin, dès la Summa contra Gentiles, structure par différentes rationes ou viae son exposé de la démonstration de l’existence de Dieu 1. Mais la remontée vers Dieu ne se limite évidemment pas aux seules preuves rationnelles. En 1953, Jacques Maritain faisait paraître le livre auquel nous avons emprunté son titre, et qui commençait par ces lignes :

Il est inaccessible et il est à portée de la main. Dieu investit l’homme de toutes parts. Il n’y a pas un chemin seulement, comme vers une oasis à travers le désert, ou vers une nouvelle idée mathématique à travers l’étendue de la science du nombre, il y a pour l’homme autant de voies d’approche vers Dieu que de pas sur la terre ou de chemins vers son propre cœur. 2

Partageant la même conviction, nous vous proposons quelques études pour rendre compte de cette diversité de manières dont l’homme découvre l’existence de Dieu. L’article du fr. Stéphane-Marie Barbellion en fournit un vaste panorama, allant de l’art et des preuves rationnelles jusqu’aux nuits mystiques décrites par saint Jean de la Croix. Fr. Thomas Joachim analyse quant à lui la nature de la connaissance « affective » que nous pouvons avoir de Dieu. Cela lui permet d’aborder les questions débattues de « l’expérience » de Dieu et de la « théologie mystique », celle-ci apparaissant souvent trop sèche ou plutôt évanescente.

Le thème des approches de Dieu est creusé ensuite chez plusieurs auteurs. Commençons par l’ouvrage de John Henry Newman Grammaire de l’assentiment, publié en 1870. Fr. Philip Thomas l’expose (en anglais), en étant attentif aux implications pour la théologie naturelle. Il montre comment Newman a voulu fondamentalement exposer une certaine « phénoménologie » de la croyance, contre une prétention rationaliste à limiter l’intelligence humaine à ce qu’elle croirait comprendre parfaitement. Fr. Jean-Damien Chomette nous introduit à un livre subtil du P. Henri de Lubac, Sur les chemins de Dieu. L’ouvrage, paru d’abord sous forme d’opuscule en 1945, avant donc celui de Jacques Maritain, témoigne de la vitalité de ce domaine d’études dans l’Église catholique dans la première moitié du XXe siècle, face à l’athéisme ambiant. Ainsi se préparait la Constitution conciliaire Gaudium et Spes sur L’Église dans le monde de ce temps. Fr. Jean-Damien montre comment Lubac conduit son lecteur là où la raison philosophique s’aventure rarement, c’est-à-dire au seuil où se joue le consentement libre de l’esprit à la présence divine. On est sans doute proche de ce que Maritain appelait la connaissance « préphilosophique » de Dieu, qui « procède par le mode naturel, ou pour ainsi dire instinctif, des aperceptions premières de l’intelligence, antérieurement à toute élaboration philosophique ou scientifiquement rationalisée 3 ».

Enfin, nous avons la possibilité de découvrir l’apport propre de la pensée chinoise, grâce à l’article de fr. Justin. Celui-ci nous introduit à la manière dont Confucius et Mencius remontaient au transcendant à partir de l’activité morale des êtres humains. Ces derniers cherchent à bien agir (même s’ils défaillent souvent). Peut-on en inférer l’existence du divin ?
On est ici sur un tout autre pan des voies d’accès que les preuves « cosmologiques » partant de l’admiration de l’univers.

Nous pouvons peut-être maintenant reprendre les dernières phrases du livre du P. de Lubac :

… Le chrétien sait qu’il n’est, pour une rencontre réelle avec Dieu, qu’un seul Chemin : le Chemin vivant qui a nom Jésus-Christ. C’est en y songeant déjà que nous avons donné pour titre à cet ouvrage : Sur les chemins de Dieu, sans vouloir préciser d’emblée, même pour les premières démarches de la connaissance naturelle, s’ils sont davantage les chemins par lesquels nous allons à Dieu, ou ceux par lesquels Dieu nous attire à Lui. 4

La rédaction

1 THOMAS D’AQUIN, Somme contre les Gentils, I, c. 13 (trad. française C. Michon, Paris, Garnier Flammarion, 1999, p. 165-175).
2 Jacques MARITAIN, Approches de Dieu, Paris, Alsatia, 1953, p. 7 (Jacques et Raïssa MARITAIN, Œuvres complètes, vol. X, Fribourg-Paris, Éditions Universitaires-Saint Paul, 1985, p. 11).
3 Jacques MARITAIN, Approches de Dieu, op. cit., p. 11 (Jacques et Raïssa MARITAIN, Œuvres complètes, vol. X, op. cit., p. 14).
4 Henri DE LUBAC, Sur les chemins de Dieu3, 1983, dans OEuvres complètes, I, Cerf, 2006, p. 257.

Aletheia N° 56Revue philosophique et théologique de l’École Saint-Jean
Aletheia N° 56 – Juin 2020

Commander la version papier en adressant votre demande et un chèque de 18 € plus la poste : France 5,82 €
ou disponible dans les parloirs vente des prieurés.
Secrétariat de la revue Aletheia – N.-D. de Rimont
71390 Fley (France)