EN DE ES Site Institutionnel FR
Site Frères de Saint-Jean en France
EuropeAutriche Marchegg Belgique Banneux Bruxelles Italie Bologne Finale Emilia Rome Lituanie Vilnus Pays-Bas La Haye Utrecht Angleterre Londres Roumanie Bucarest Suisse Genève
AFRIQUECôte d’Ivoire Abidjan Cameroun Simbock Yaoundé Éthiopie Addis-Abeba Guinée Coyah Sénégal Poponguine Togo Kara Lomé
ASIE ET OCÉANIEInde Pondichéry Nouvelle-Zélande Christchurch Philipines Cebu Taïwan Tainan

Du rap résonne au couvent de Corbara

Publié le 10 juin 2022

Tournage d'un clip de l'école Pierre au Couvent de Corbara
Crédit photo : École Pierre, extrait de Renaître, le teaser.

Le couvent Saint-Dominique de Corbara (Corse) a accueilli pendant une semaine des jeunes étudiants créatifs inscrits à l’école Pierre. Ils ont rassemblé leurs talents pour le tournage de clips de musique urbaine de leur prochain album Le temps qu’il faut. Cette école Lyonnaise forme des jeunes à la louange, à l’audiovisuel, et à l’entreprenariat pour former des futurs leaders pour transformer l’Église par la créativité.

Un « vent de fraîcheur » inédit

Pour les Frères de Saint-Jean, dont le prieuré situé dans un cadre unique, véritable havre de paix entre mer, terre et ciel sur l’île de Beauté, cette expérience a été l’occasion de belles rencontres avec des jeunes engagés. Ils ont vu avec avec émerveillement comment l’évangile s’inculture et devient un ferment pour la culture contemporaine. Les jeunes artistes ont bénéficié du cadre sauvage et verdoyant du couvent de la Balagne pour réaliser leur projet. Ils ont partagé le quotidien des frères pour vivre avec eux une semaine de prière et d’échanges hors du commun lors de cette résidence artistique. Frère Louis-Marie, hôtelier du couvent témoigne : « J’ai été émerveillé de voir le professionnalisme de cette équipe, le sérieux et la qualité de leur travail.» Avant d’ajouter en riant : « Par contre j’ai été dérouté quand ils m’ont demandé d’apprécier leurs œuvres en leur donnant des expressions dans leur langage telles que  « c’est une dinguerie », « je kiffe », ou « claqué au sol »…  et qui m’étaient totalement inconnues !»

Le projet de l’album raconte l’histoire d’une rencontre entre l’héritage de la prière monastique transmis depuis des siècles, et une nouvelle génération d’apôtres qui rêvent d’une nouvelle naissance pour l’Église.

Le titre Lumière dans le noir annonce la sortie du projet de fin d’année sur lequel les étudiants de l’école Pierre travaillent depuis des mois. Renaître d’en haut, c’est la thématique qu’ils ont voulu explorer dans ce titre et dans les deux albums qui sortiront les 10 et 17 juin. C’est la bibliothèque du couvent qui a servi d’écrin à ce clip de rap où l’interprète, accompagné par un piano mélodieux sous un subtil jeu d’ombres et de lumières, chante la quête de Dieu et la puissance de la conversion. Bien loin des clichés esthétiques du genre musical, ce titre témoigne sans détours et avec force de l’amour de Dieu pour sa créature, et réciproquement.

Notre Église se meurt, il est temps de mettre tous ses talents pour la nouvelle évangélisation ! Frère Louis-Marie

Ce n’est pas la première fois que la musique s’invite au couvent de Corbara

L’an dernier, le couvent avait reçu le Conservatoire de Corse pour une semaine de chant lyrique. Cette académie est une émanation de l’association « Entr’aide et loisirs » de Calenzana qui est dirigée par Patricia Maestracci. Marine Costa, soprano, professeur d’interprétation dramatique et chargé de la communication dans cette association a eu l’idée d’initier une session de chant lyrique en Balagne en vue d’offrir un moment culturel et musical à la région, voici son témoignage : « Nous avons choisi le couvent de Corbara non seulement à cause de la beauté du lieu mais parce qu’il offre un milieu de vie favorable pour faire de l’art. Ce milieu silencieux est apaisant et fait réfléchir. La présence des frères et la manière dont ils vivent, donnent un témoignage de don de soi et d’humilité. Les artistes sont très sensibles à la dimension du sacré qui émane de ce lieu. Nous avons besoin d’une présence spirituelle. Avec de jeunes artistes, j’insiste beaucoup pour qu’ils laissent leur ego de côté et qu’ils se donnent avec générosité dans ce qu’ils font. Vous donnez la note juste car lorsqu’on voit les frères, ils donnent le témoignage d’hommes qui s’effacent devant quelque chose qui est plus grand que vous. Être à sa juste place c’est important pour un artiste. » De plus le couvent reçoit deux fois par an, depuis bien des années, des sessions de chant Corse avec Nadie Césari.

Crédit photo : École Pierre, extrait de Renaître, le teaser.