Témoignage du père Jacques Mourad à Boulogne-Billancourt

Publié le 12 octobre 2019

Le Père Jacques Mourad

Le père Jacques Mourad, moine et prêtre syriaque originaire d’Alep, a été enlevé par Daech le 21 mai 2015. Il est resté cinq mois aux mains de ses ravisseurs.

Encore marqué par ces événements, il a répondu à l’appel du Centre Saint Jean pour venir donner une conférence à la paroisse Sainte-Cécile de Boulogne-Billancourt (92) le 12 octobre dernier. Devant une salle comble, il a pu témoigner avec beaucoup d’émotion et de profondeur de sa captivité en Syrie. Une expérience forte, pendant laquelle il a côtoyé la violence et la mort, mais aussi et surtout une expérience bouleversante, qui va peu à peu le transformer profondément pour lui donner un nouveau regard, empli d’amour et de pardon.

Son récit magnifique a fait découvrir la vie des chrétiens d’Orient, le conflit en Syrie, la réalité de Daech, mais aussi la manière dont chacun peut œuvrer pour la paix, là où il est.

Le 12 mai 2019, son livre «Un Moine en otage» reçoit le Grand Prix Littéraire 2019 de l’Œuvre d’Orient.

« Nous sommes invités à être sages et intelligents dans notre façon d’aimer, seul l’amour peut sauver la vie. » Père Jacques Mourad

Témoignage de Nicole :

J’ai été touchée par la modestie du récit du père Jacques Mourad.
J’ai senti qu’il a vécu cette évasion comme un enfant. Presque comme une évidence avec la protection du Seigneur. Mais aussi que du fait qu’il n’a jamais eu une attitude belliqueuse mais de tolérance, le miracle s’est produit.

Témoignage d’Aurélie :

Le témoignage du Père Jacques Mourad m’a particulièrement touché, la légèreté avec laquelle il a raconté les événements nous a permis de nous concentrer principalement sur ce qu’il a pu tirer de ce qu’il a vécu. Il a su intégrer son récit dans notre vie de tous les jours, si bien que nous en sommes tous sortis avec le désir de changer notre attitude envers les autres et la manière dont nous les percevons.

Aenean vel, adipiscing elit. id, Aliquam